Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 14:36

Intro :

1)

si m                                   mi                         la

Tout petit, tout petit, pas plus haut que trois pommes

                           mi                          fa#7

Tout petit, tout petit, personne ne l’aimait.

si m                                  mi                la

Tout petit, tout petit, je revois le bonhomme,

                           mi         fa#7          si m

Tout petit, tout petit, je n’oublierai jamais

si m                      mi                    si m

Tout petit, tout petit, il allait à l’école

                           mi                               fa#7

Tout petit, tout petit, il n’avait pas d’ami,

si m                      mi                             si m

Tout petit, tout petit, ne trouvait pas très drôle

                         fa#7                           si m

Tout petit, tout petit, qu’on se moquât de lui.

2)

Tout petit, tout petit, c’est au fond de la classe

Quand on entrait en cours, qu’il dirigeait ses pas,

Car on lui réservait la plus mauvaise place.

Tout petit, tout petit, il ne discutait pas.

Tout petit, tout petit, il écrivait sans cesse,

Tout petit, tout petit, mais il ne parlait pas,

Et quand il répondait parfois à la maîtresse,

Tout petit, tout petit, il ne se trompait pas

3)

On n’aimait pas beaucoup cet élève trop sage

Si différent de nous, qu’on ne comprenait pas.

On disait entre nous qu’il manquait de courage,

Sous l’insulte et les coups il ne répondait pas.

Tout petit, tout petit, baissait toujours la tête,

Tout petit, tout petit, il pleurait dans son coin.

Tout petit, tout petit, n’était pas à la fête,

Nous on se sentait fort, on se croyait malin.

4)

Un jour il ne vint pas, sa place resta vide.

On se dit entre nous : il a peur de venir.

La vérité hélas était bien plus morbide :

Tout petit, tout petit, avait voulu mourir.

Il avait espéré, au fond de la rivière,

Trouver enfin la paix et noyer sa douleur,

Mais il nagea trop bien et son heure dernière

Fut remise à plus tard pour notre grand bonheur.

5)

Tout petit, tout petit, est revenu en classe.

Tout petit, tout petit, on l’a bien accueilli,

On lui a réservé la meilleure des places,

Tout petit, tout petit, n’a rien dit, a sourit.

Tout petit, tout petit, il a appris à rire,

Lui qui ne disait rien, il s’est mis à parler.

On n’aurait jamais cru qu’il avait tant à dire.

Tout petit, tout petit, on s’est mis à l’aimer.

6)

Tout petit, tout petit est devenu un homme

Et bien qu’il ait grandi, le nom lui est resté.

On l’avait méprisé, il n’eut pas un atome

De rancœur envers nous, ni de méchanceté.

Il ne fut jamais plus question de sa souffrance.

Il se montrait joyeux, il avait de d’esprit.

Il fut comme un soleil éclairant notre enfance.

Aujourd’hui quand j’y pense je me sens tout petit.

Final :

Tout petit, tout petit, pas plus haut que trois pommes

Tout petit, tout petit, personne ne l’aimait.

Tout petit, tout petit, je revois le bonhomme,

Tout petit, tout petit, je n’oublierai jamais

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cailleux Gérard
  • : Auteur, compositeur, guitariste, je vous propose mon répertoire et, en particulier les textes de mes chansons
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

Liens